Programme de reconstruction en soutien aux communautés agricoles du Népal victimes du séisme de 2015

Programme de reconstruction en soutien aux communautés agricoles du Népal victimes du séisme de 2015

Pour aider la population locale à sortir d’une situation extrêmement difficile où les dommages causés par le tremblement de terre se sont ajoutés à leur condition de vie déjà difficile, Norlha avec leurs partenaires au Népal, les agriculteurs locaux et les dirigeants communautaires ont créé un nouveau projet de reconstruction des moyens de subsistance pour les populations de Thulogaun et Tipling.

 

 

Programme « Reconstruire des vies meilleures, Restaurer les moyens de subsistance »

Le programme « Reconstruire des vies meilleures, Restaurer les moyens de subsistance » vise à reconstruire leur vie d'une manière plus fiable qu’auparavant et ainsi de réduire les dommages causés par des catastrophes naturelles, y compris les tremblements de terre, les sécheresses et les glissements de terrain.

En aidant les populations à restaurer leur production agricole, afin qu'ils puissent se nourrir, en diversifiant leurs cultures et leur permettre ainsi la génération de revenus en vendant des produits agricoles en petites quantités, en les aidant ensuite à reconstruire leurs routes et en leur dispensant savoir-faire technique pour mieux reconstruire leur infrastructure, nous les aidons à regagner leur indépendance sociale et économique. Ces reconstructions permettront aux villageois d’être mieux intégrés au reste du pays, d'avoir un meilleur accès aux soins de santé primaires et de réduire l’exode des jeunes vers d'autres villes ou pays.

  • Rétablir le revenu agricole des foyers : l’agriculture est la principale source de subsistance et de revenus de la population. Les communautés locales ne disposent pas du savoir-faire et des technologies pour construire des maisons et des infrastructures résistant aux tremblements de terre, ce qui explique l'ampleur de la dévastation. Sans ce savoir-faire, les dévastations pourraient se répéter dans ces régions souvent sujettes aux séismes.
  • Accès au marché : les routes reliant les communautés à d'autres endroits ont été bloquées ou gravement endommagées par le séisme. Les gens ne disposent pas d'un accès sécurisé et rapide aux hôpitaux, aux marchés locaux ou aux centres administratifs.
  • Eau et assainissement : les systèmes temporaires d'alimentation en eau potable reconstruits après le tremblement de terre sont peut être contaminés et les gens de ces communautés ont une compréhension limitée de l'importance des normes sanitaires et de l’hygiène.

Originalité

Norlha promeut actuellement des programmes axés sur l'amélioration de la sécurité alimentaire et le développement de sources de revenus supplémentaires, tout en faisant progresser les capacités et le bien-être socio-économique des communautés de l'Himalaya les plus vulnérables. 

Norlha met un fort accent sur la participation des communautés elles-mêmes dans les activités à entreprendre dans la reconstruction. Cette approche d'autonomisation comprend de multiples actions.

Norlha et ses partenaires encouragent et soutiennent les villageois à entreprendre les activités par eux-mêmes, dans la mesure du possible. Par exemple, la main d’œuvre et le soutien aux travaux du maçon seront recrutés parmi les membres de la communauté, ce qui les implique directement dans les travaux de construction en leur fournissant des compétences en construction résistantes au tremblement de terre pendant leurs formations techniques.

Norlha et ses partenaires locaux vont également fortement encourager les villageois à travailler ensemble dans des groupes et prendre des décisions collectives. Norlha s’appuiera sur les groupes d'utilisateurs déjà établis dans les programmes antérieurs. En outre, toutes les activités seront mises en œuvre avec l'approche participative en tenant compte des préoccupations des acteurs locaux, y compris les dirigeants politiques et les représentants des gouvernements locaux.


Transférabilité

  • Formation des personnes : nous allons être très prudents avec la sélection des personnes à former, car ils seront en charge de transférer les nouvelles compétences au reste de la communauté. Ces personnes seront choisies parmi les enseignants locaux, des personnes politiquement actives, les femmes et les entrepreneurs locaux.
  • Production agricole : une fois que les agriculteurs pourront vendre leur bien agricole sur le marché local, ils commenceront à générer des revenus. La demande locale va stimuler les bénéficiaires à continuer à produire et à vendre, voire même à opter pour d'autres cultures si les demandes se dirigent vers d'autres cultures.
  • En prenant les résultats des projets antérieurs, les enfants des groupes d'apprentissage seront un moyen efficace de transférer les connaissances et sensibiliser les autres membres de la communauté au sujet de la réduction des risques de catastrophes, à l'importance de la préservation de l'eau et au respect des normes sanitaires. Cela aura un impact sur le comportement et les pratiques des générations actuelles et futures.
  • Autonomie : toutes les activités mises en œuvre dans le cadre du présent programme de reconstruction éviteront aux bénéficiaires de devenir dépendants des interventions extérieures et va au contraire contribuer à l'amélioration durable de la situation des personnes affectées. Pour cela, ce projet peut être parfaitement transposable en n’importe quel territoire et région.