COEXIST - Bourse aux projets

COEXIST - Bourse aux projets

COEXIST > Bourses aux projets

 

Être accompagné

A la journée de lancement COEXIST, le 6 février 2020, une 60aine d'acteurs (ONG, entreprise, acteurs supports) ont défini le besoin d'une bourse aux projets réunissant ONG, Entreprises et acteurs supports (recherche, bureau d'étude, réseau d'ONG, ...) comme levier de développement des partenariats ONG-Entreprises. En effet, cette bourse est un moyen de :

  • Mieux se rencontrer en identifiant l'organisation partenaire, le bon interlocuteur au sein de l'organisation, l'expertise adéquate pour son projet, un projet au sein duquel proposer son expertise.
  • Mieux se connaitre réciproquement et challenger les stéréotypes mutuels en identifiant les spécificités structurelles, les mécanismes de fonctionnement, les divergences culturelles et les expertises de chacun.

 

Plateforme en construction

Vous pourrez bientôt alimenter vos projets afin d'identifier le bon partenaire

 

Une plateforme, pourquoi ? Selon vous, une plateforme pour :

  • Avoir davantage de visibilité et mieux connaitre les acteurs économiques et les acteurs de la solidarité internationale,
  • Identifier la bonne organisation ONG ou Entreprise partenaire : celle qui a une expertise complémentaire à la vôtre et qui partage vos valeurs,
  • Trouver le bon interlocuteur au sein de cette organisation,
  • Détecter des projets concrets, des opportunités de partenariat ONG-Entreprises

A l’image de COEXIST, nous construisons cette plateforme de manière collaborative. Merci aux ONG et Entreprises qui participent à l’imaginer avec nous ! Le 13 octobre sera un autre temps fort pour faire évoluer la plateforme : vous pourrez découvrir le 1er prototype de la plateforme et partager vos retours pour qu’elles vous permettent de mieux vous rencontrer.


Exemples de projets

Projet d'installation d'une unite de services essentiels (use) alimentee par hydrolienne en republique democratique du congo

 

L'ONG Pot@amai conçoit, installe et développe des infrastructures d'accès à l'énergie renouvelable pour les populations enclavées. L'AQUAPHILE est une entreprise entièrement dédiée à l'innovation de produits dans le domaine du nautisme et des énergies renouvelables. 

En 2018, leur collaboration commence dans le cadre d'un projet innovant : installer une Unité de Services Essentiels (USE) alimentée par une hydrolienne flottante sur le fleuve Congo, à Loubassa, en République Démocratique du Congo. L'électricité produite est transformée par l'USE en produits et services accessibles pour les habitants de 3 villages soit environ 3000 personnes. 



Quels sont les acteurs ?

 

Compétences techniques

Optimisation des ressources et innovation

 

 

 

     

Connaissance du contexte local

Appui d'une association congolaise

Adaptation aux besoins de la population locale

 

 

 

 

Les atouts du projet sont multiples : tout d'abord la production d'eau potable et d'énergie, mais également la création d'activités économiques locales durables. En effet, la gestion et la maintenance du site sont assurées par une entreprise locale et avec la collaboration de l'association congolais Aide à l'Enfance. Le site est un aussi un centre de formation et d'insertion professionnelle. 


 

Projet de fabrication de lampes solaires pour les écoles - Mauritanie et Sénégal

Lagazel est la première entreprise à avoir industrialisé la fabrication de produit solaire en Afrique. En collaboration avec l’association AMADE qui s’engage en faveur de la protection et de l’épanouissement de l’enfant, ils ont réalisé un projet qui avait l’objectif de fournir des lampes solaires à plusieurs écoles primaires en Mauritanie et au Sénégal pour favoriser l’accès à l’éducation.



Quels sont les acteurs ?

 

 

Appui technique, innovation, distribution du matériel, formation et modèle économique

 

 

 

     

Connaissance du terrain : besoins de la population, contact avec les autorités et les associations locales

 

 

 

 

Depuis 2018, 850 enfants scolarisés ont bénéficié de lampes solaires et 23 écoles ont été sensibilisés à leur l’utilisation en collaboration avec les autorités locales partenaires. Les lampes solaires utilisées ont aussi évité l’émission de 200 kg de CO2 par an et par lampe.


 

Projet de commerce équitable de production agricole locale - Madagascar

L’ONG AVSF a créé une collaboration solide et sur le long terme avec l’entreprise Ethiquable. Ensemble, ils coopèrent sur plusieurs projets communs en Amérique Latine et en Afrique.

Depuis 2007, par exemple, ils travaillent sur un projet pour développer la pratique du commerce équitable et créer des débouchés pour la production agricole locale de coopératives de petits producteurs à Madagascar.



Quels sont les acteurs ?

 

 

Appui technique, innovation, distribution du matériel, formation et modèle économique

 

 

 

 

     

Apports de débouchés commerciaux équitables aux coopératives, appui au développement de nouvelles filières de commerce équitable et démarches d’amélioration qualité  

 

 

 

 

La mutualisation des ressources humaines et de leur savoir-faire est centrale pour nouer ce partenariat privilégié dans le domaine de l’agriculture locale et du commerce équitable, au service des communautés paysannes de Madagascar.


Projet d'amélioration de l’accès aux technologies médicales et de leur exploitation au sein des structures de santé dans les pays en développement - Humatem-

Le mécénat est parfois une première relation entre ONG et Entreprises et est une porte d'entrée vers des partenariats de co-construction, à l'image de l'incubateur COEXIST. C'est l'approche choisie par Humatem.  

L’ONG support Humatem recherche de futures entreprises partenaires afin d’améliorer l’accès aux technologies médicales et leur exploitation au sein des structures de santé dans les pays en développement. Parallèlement, dans une démarche d’économie circulaire axée sur le réemploi, il s'agit de réduire simultanément les volumes de déchets d’équipements médicaux électriques et électroniques.

Les partenaires se retrouveront autour d’une démarche éco-responsable et solidaire:

  • Collecter des stocks d’équipements médicaux dormants ou inutilisés, afin de leur offrir une deuxième vie,
  • Les préparer au réemploi (tests, accessoires, documentation) pour soutenir des projets d’appui à l’équipement médical de structures de santé dans les pays en développement,
  • Installer ces équipements dans les établissements sanitaires,
  • Former à l’utilisation et à la maintenance les personnels médicaux, paramédicaux et biomédicaux.

 

Quel serait le rôle de chaque acteur ?

 

 

 

Une équipe, un atelier biomédical, des moyens logistiques et techniques mobilisés autour de l’activité de collecte et de réemploi.
Formation de techniciens biomédicaux dans les pays en développement.
Connaissance du terrain des pays en développement (contacts, contexte, besoins, capacités…).

 

 

 

 

       Appui de compétences sur des équipements médicaux spécifiques (expertise en ingénierie biomédicale, formation biomédicale),

Don de matériel médical neuf ou d’occasion toutes spécialités confondues (à l’exception d’équipements d’imagerie lourde), d’accessoires et de pièces détachées.

 

 

 


Construction du premier centre de séchage de fruits tropicaux (csft) - bénin

L’association ATB a apporté une aide technique aux créateurs d’entreprises dans les pays d’Afrique en proposant des parcours d’accompagnement et de formation professionnelle. L’entreprise GILSON, de son côté, a développé du matériel pour la pasteurisation des jus de fruits. Leur collaboration a abouti à la création du premier Centre de Séchage des Fruits Tropicaux (CSFT), à Abomey, au Bénin. Le CSFT s’est doté de matériels spécialisés et du personnel qualifié pour exporter ses produits, via ATB et les centrales d’achat du Commerce Equitable en Europe.

Quels sont les acteurs ?

 

Soutien au développement économique local africain
Connaissance du terrain
Recherche de débouchés commerciaux et de potentiels nouveaux marchés à l'exportation
Appui sur la recherche de financements
Conseils dans le développement du projet

 

 

 

       

 Expertise technique dans l’étude, la conception et la fabrication de matériel dans le domaine de la transformation des fruits, en particulier concernant la technique de pasteurisation semi-industrielle

 

 

 

 

 

Le projet commun a permis de développer les capacités locales de formation, de production, de vente et de création d’emplois dans la ville d’Abomey : en 2007, le Centre de Séchage des Fruits Tropicaux employait 40 personnes, en particulier des femmes qui, à leur tour, faisaient travailler plus de 1000 producteurs et ouvriers agricoles.


Projet de développement d'une plantation d'ananas biologique au Togo

L’association Mekov travaille avec l’association Aide Technique Bénévole (ATB), l’entreprise ProNatura West Africa et l'Association Qualité de Vie (AQV) (partenariat financier).

Ils se retrouvent autour d’objectifs communs : au travers du projet pilote, "PANAMECO", ils visent à développer une plantation d’ananas biologique, qui répondrait aux critères du commerce équitable dans le village de Mekoviade au Togo, porté par l’association Mekov. Cette activité génératrice de revenus vise à pérenniser le développement économique local du village de Mekoviade. 

Ce projet a une dimension agricole et pourrait, grâce à son impact et la pérennisation du développement du village, avoir des dimensions énergie et santé.

 

Quels sont les acteurs ?

Association paire
Appui sur la recherche de financements
Conseils dans le développement du projet

 

 

         Association porteuse de projet
Etude de faisabilité
Développement de partenariats
Recherche de financements

 

 

Appui technique, logistique et commercial
Expertise du sol
Formation des villageois aux techniques de culture
Encadrement de l’ensemble de la production

 

 

 


Projet château d'eau au cameroun

L'ONG camerounaise le CIRES et l'association Suisse ASCRES recherchent leurs futurs partenaires pour créer le premier réseau d'approvisionnement en eau des centres de santé d'Akonolinga (Cameroun).

 

Enjeux : Eau, Energie, Santé

L'hôpiital d'Akonolinga dispose de 100 lits. L'alimentation en eau se fait à partir du réseau de distribution de la ville d'Akonolinga. Cette eau est fournie à partir du fleuve Nyong. Cette situation pose plusieurs problèmes :

  • La qualité de l'eau fournie ne présente pas en permanence les garanties de qualité pour les activités hospitalières.
  • Il y a régulièrement des coupures d'eau
  • L'achat de l'eau au réseau public entraîne des coûts pour l'hôpital (2000€/an)

 

Les partenaires se retrouveront autour d'un objectif commun : créer une dynamique pérenne de l'approvisionnement en eau, en passant d'une logique humanitaire à une logique de développement durable, notamment par la création d'une coopérative des usagers de l'eau.

 

1ère étape du projet : création d'un château d'eau pour l'hôpital d'Akonolinga au Cameroun !

  • Hypothèse technique : château d'eau de 20 mètres cube, avec pompage solaire et forage à 60 mètres

 

Quel serait le rôle de chaque acteur ?

 

Connnaissance du contexte, des besoins et des réseaux locaux.

Facilitation d'implantation d'ONG et d'entreprises au Cameroun.

 

 

 

Expertise technique (conception et mise en oeuvre : château  d'eau avec forage et pompe solaire).

Volonté de s'implanter au Cameroun.

 

 

 

Appui financier (appui au montage des dossiers et/ou soutien financier, dispositif loi Oudin-Santini, FASEP, activité philanthropique).

 

 

 

Des compétences variées sont requises pour mener à bien ce projet !

Pour plus d'information, contactez Eric Comte : eric.comte@ascres.org


 

Projet pilote d'alerte de crues au maroc

Le bureau d'études HYDRATEC, l'entreprise PARATRONIC et l'ONG CORAIL se sont associés pour répondre à la demande de l'Agence marocaine de Bassin Hydraulique du BOUREGREG, laquelle souhaitait se doter d'un dispositif d'alerte de crues.

 

Le groupement a sollicité un cofinancement "FASEP INNOVATION VERTE" (montant total du projet = 1 Million €), qui aura permis non seulement de concevoir et d'installer un dispositif pilote d'une vingtaine de stations de mesures, mais également d'accompagner les institutions marocaines dans la maîtrise et l'appropriation du dispositif.

 

Quel est le rôle de chaque acteur ?

 

Réalise l'analyse hydrologique du bassin versant, positionne les stations de mesure, transfère les savoir-faire en matière d'exploitation de mesures.

 

 

 

Conçoit et fabrique  le matériel, installe les équipements de l'opération, forme le personnel de l'Agence à l'exploitation et à la maintenance des équipements.

 

 

Conçoit l'architecture et l'ingénierie financière de l'opération, coordonne la mise en oeuvre de l'opération, assure la composante "appui aux organisations" et ingénierie des formations.

 

 

 

Suite à la mise en oeuvre du projet pilote :

  • PARATRONIC équipe aujourd'hui 7 des 9 agences de bassins marocaines
  • SETEC / HYDRATEC a créé une filiale au Maroc

Pour plus d'information, contactez a.tidiere@corail-developpement.org


 

Inovaya - Electriciens Sans Frontières - AMUKA

L'entreprise Inovaya travaille avec l'ONG Electriciens Sans Frontières et l'association locale de femme AMUKA à Kalemie en République Démocratique du Congo.

Ils se retrouvent autour d'objectifs communs : au travers d'un projet pilote, ils visent à approvisionner un quartier de 13 822 personnes en eau potable et à construire un modèle d'entreprenariat social pour l'association Amuka autour de la gestion, du traitement et de la distribution de l'eau.

 

Quel est le rôle de chaque acteur ?

 

Technique de filtration d'eau, modèle économique.

 

 

 

 

Dimensionnement des panneaux solaires pour le fonctionnement des systèmes de filtration d'eau.

 

 

 

Analyse fine du terrain et des usages locaux, gestion des ouvrages et mise en place du modèle économiques.

 

 

 

 

Des compétences et expertises complémentaires pour développer des solutions adaptées aux populations de Kaleme et pérennes prenant en compte les enjeux économiques, environnementaux et sociaux.

Pour plus d'information, contactez vidil@iinovaya.eu

 


L'incubateur des partenariats ONG-Entreprises COEXIST est cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du Fonds Européen de développement Régional (FEDER) et par l'Agence Française de Développement.